à propos

Quelle est l'ambition du site acoeurouvert.fr ?

Ce site a pour ambition d’encourager chacun à oser ouvrir son coeur et à nourrir sa spiritualité, quelles que soient ses convictions.

À quoi sert ce site ?

Le constat :

 

De nombreuses personnes n’osent pas s’intéresser à leur spiritualité pour les raisons suivantes, qui sont souvent des préjugés :

 

  • “Spiritualité = religion et je ne crois pas en Dieu”

⇒ Il existe des spiritualités qui ne font pas appel à la notion de Dieu et d’autres qui rejettent l’idée de Dieu.

 

  • “La spiritualité c’est pour les hippies”

La façon qu’ont eu les hippies d’exprimer leur spiritualité, bien que très médiatisée, n’est qu’une façon parmi l’infini.

 

  • “La spiritualité c’est le refuge des gens perdus dans leur vie, je n’en suis pas là”

⇒ Il est évident qu’une personne qui s’intéresse à la spiritualité cherche une réponse, un fortifiant, voire une direction pour sa vie. Mais c’est en cherchant cette direction et cette réponse qu’elle se la donne à elle-même. Les personnes qui s’intéressent à la spiritualité ne sont pas plus perdues que les autres. Comme tout le monde, elles se donnent les réponses qui leur permettent de continuer leur chemin.  

 

  • “La spiritualité c’est un truc de nanas”

⇒ La population féminine est majoritaire aujourd’hui dans les milieux spirituels, comme dans les sections littéraires, artistiques, et toutes les activités qui font appel à l’intelligence émotionnelle. On a appris aux hommes pendant des siècles à refouler leurs émotions et à porter beau et fier. C’est en train de changer. Les hommes se libèrent de ce carcan.

 

  • “Tu mets un pied dans la spiritualité et tu finis par adorer la déesse Richenou”

⇒ On pense au sketch très réussi des Inconnus. Si vous pensez que votre esprit est assez fragile pour que vous vous mettiez du jour au lendemain à vous raser la tête et à adorer la déesse Richenou, nous vous invitons à renforcer votre esprit en le confrontant régulièrement à la variété des idées présentées sur ce site. 

 

  • “La spiritualité c’est trop perché, je préfère être terre à terre”

⇒ Être terre à terre est une autre façon de dire être lucide. Ignorer la vie de l’esprit, la vie intérieur, est une forme de déni. Ce genre de déni ne conduit pas à la lucidité. Est-ce être terre à terre que de se désintéresser de tout un pan de l’expérience humaine ?

 

  • “La spiritualité c’est une perte de temps”

⇒ Tout dépend de vos ambitions et de votre façon d’utiliser votre temps. Je laisse ce jugement à la discrétion de chacun.

 

Ce site sert à :

 

♥   Déconstruire les préjugés sur les spiritualités

♥   Rendre accessibles et concrètes les pratiques et théories spirituelles de diverses traditions philosophiques et religieuses

♥   Casser les tabous sur le vécu personnel : on a droit de vivre ce qu’on vit, de penser ce qu’on pense, et de l’assumer

♥   Permettre à ceux qui veulent témoigner de leur vécu de le faire en devenant contributeur

♥   Fournir des éléments de réponses sur les grandes questions spirituelles, en faisant intervenir plusieurs points de vue issus de diverses traditions

♥   Permettre aux personnes de se rencontrer pour échanger, en ligne ou hors ligne.

À qui s'adresse ce site ?

Ce site s’adresse à toutes les personnes qui peuvent comprendre le français, et plus précisément à :

 

  • Celui/celle qui n’est pas spécialement intéressé(e) par la spiritualité mais est naturellement curieux(se).

“Je suis curieux(se) de tout. La spiritualité aussi, je veux connaître, pour ma culture générale.”

Grâce à l’apport de chacun, ce site pourra proposer des contenus très variés.

 

  • Celui/celle qui voudrait avoir un aperçu concret (témoignages) de ce que peuvent vivre des personnes de diverses convictions spirituelles, afin de pouvoir choisir pour elle/lui-même les idées qui lui parlent le plus.

“L’essentiel pour moi est de rester libre d’esprit. Je viens en observateur/trice. Je prends seulement ce qui m’intéresse.”

Ce site privilégie le témoignage d’expériences vécues et d’applications pratiques des idées spirituelles. Cela donne au lecteur un aperçu concret de ce que peut apporter l’application d’une idée dans une vie.

 

  • Celui/celle qui voudrait bien commencer à s’intéresser à la spiritualité mais qui ne veut rejoindre ni un mouvement ni une école de pensée particulière.

“Je veux pouvoir découvrir ma spiritualité en restant le plus libre possible de toute affiliation à une école de pensée.”

Le site acoeurouvert.fr n’est affilié à aucun courant spirituel particulier.  S’engager en tant que contributeur de ce site n’équivaut donc pas à s’engager dans une voie spirituelle.

 

  • Celui/celle qui a peur de se perdre dans la variété du paysage des enseignements spirituels.

“Il y a tellement de courants en spiritualité qu’en m’y intéressant, j’ai peur de tomber dans un puit sans fond.”

Nous espérons que les rencontres permises par ce site, l’apport de témoignages et d’exemples concrets de vécus spirituels, aideront le lecteur désirant choisir une voie spirituelle, à faire son choix.

 

  • Celui/celle qui cherche une voie spirituelle qui lui conviendrait maintenant.

“Je voudrais m’initier à un enseignement spirituel qui correspondrait mieux à où j’en suis maintenant, mais je ne sais pas encore lequel.”

Même réponse qu’à l’affirmation précédente.

 

  • Celui/celle qui pratique déjà un enseignement spirituel et qui aimerait prendre du recul sur ce qu’il pense grâce aux témoignages d’autres pratiquants.

“J’adore écouter le témoignages de personnes qui ne pensent pas comme moi, je trouve ça enrichissant. Ça me permet de me poser les bonnes questions sur mes propres convictions.”

L’effet boomerang : s’intéresser aux autres façons de penser permet en retour de questionner la sienne. C’est généralement l’occasion d’approfondir et de consolider nos propres points de vue.

 

  • Celui/celle qui ne pratique pas d’enseignement spirituel défini et qui y trouve sa joie, dont il/elle aimerait témoigner.

“Moi je ne me suis jamais intéressé(e) à la spiritualité. Je suis heureuse comme ça. Par contre j’ai plein d’anecdotes inspirantes à raconter !”

Inutile de s’intéresser à la spiritualité pour vivre des expériences d’ouverture de coeur ! Ces expériences sont vécues par tous, à des degrés de conscience divers (parfois on ne s’en rend même pas compte). Si vous voulez partager votre joie, tout simplement, vous êtes les bienvenus.

 

  • Celui/celle que le mot Dieu fait partir en courant.

“Ne me parlez surtout pas de Dieu. Pour moi c’est un mythe qui dé-sert la société et les personnes qui y croient encore. Je suis intéressé en revanche par les spiritualités qui se passent de la croyance en Dieu.”

Le mot “Dieu” fait généralement penser à “religion”. En France c’est un mot qui a tendance à faire peur. Toutes les spiritualités ne font pas appel à la notion de Dieu. Certaines rejettent même cette idée. Vous pouvez donc vivre pleinement votre spiritualité sans dieu(x).

 

  • Celui/celle à qui je n’ai pas pensé et qui s’intéresse quand même à ce site.

“Je suis triste parce que je ne me sens pas représenté(e)”

Mille excuses ! N’hésite pas à nous écrire pour nous dire comment tu es arrivé(e) sur ce site et ce qui t’intéresse !

Quels présupposés idéologiques sous-tendent l'initiative ?

Comme toute initiative, acoeurouvert.fr s’ancre dans le champ idéologique de son époque et de ceux qui la portent. Bien que je ne sois pas conscient de toutes les croyances qui sous-tendent la création de ce site, voici quelques idées facilement identifiables :

 

1. Les idées qui permettent le dialogue :

 

  • Aucun système de pensée religieux ou philosophique ne contient en lui-même la vérité.

La vérité étant la vie au sens le plus fort, aucun concept ne peut la contenir ni la circonscrire.

Si une personne considère posséder la vérité ou le livre (ou le YouTube) qui contient la vérité, elle considère tout autre point de vue nécessairement faux, ou partiellement vrai dans la mesure ou il s’accorde avec le contenu de sa propre doctrine. Le point de vue d’autrui sera ainsi rejeté en bloc ou partiellement, à la lumière de ce qui est déjà connu et accepté comme vrai.

De fait cette personne n’est plus ouverte à la remise en question, au dialogue. Elle ne demande en réalité que l’adhésion, la conversion des autres à ce qu’elle pense déjà être la vérité. Elle reste dans le déjà connu et n’apprend plus.

  • Ouverture ne veut pas nécessairement dire doute.

Faut-il donc nécessairement douter de ses convictions pour pouvoir dialoguer ?

Non. Simplement reconnaître qu’à l’intérieur même du cadre de nos propres convictions, il y a bien des zones d’ombre, d’ignorance, qui pourraient être éclaircies par le regard de l’autre. C’est grâce au point de vue différent de l’autre, à ses questions nouvelles pour nous, que nous arrivons à mettre en lumière ces zones d’ombre. C’est grâce à ce processus qu’on se décide à chercher la connaissance qui nous manque. Ainsi on apprend.

 

2. Les idées qui justifient l’intérêt pour les différents enseignements spirituels.

 

  • Les théologies et les philosophies peuvent aider à expérimenter la vie plus profondément.

De nombreuses personnes ont vu leur vie transformée pour le mieux (selon elles) par la découverte et l’adhésion à des idées sur le monde et la vie. Même si ces idées ne peuvent pas rencontrer l’adhésion de tous et ne peuvent pas valoir pour tous, elles ont une utilité pour les personnes qui les rencontrent et y donnent de la valeur. C’est au nom de l’intérêt pratique des idées, que nous valorisons leur exploration.

  • La connaissance rend libre et humble.

En toute matière, apprendre permet d’ouvrir des possibilités pour soi-même. Cela permet en même temps de reconnaître l’étendue de notre ignorance, ce qui encourage l’humilité.

Sans cette humilité, le dialogue et l’apprentissage mutuel seraient impossibles.

 

3. Les idées qui justifient l’intérêt pour l’expérience personnelle

 

  • Une théologie ou une philosophie devient vivante lorsqu’elle est éprouvée, appliquée par une personne.

Une anecdote tirée de la vie réelle est beaucoup plus parlante qu’un discours théorique. Elle suscite tout de suite l’intérêt, va droit au but, et est souvent plus facile à comprendre que le cadre de croyances dans lequel elle a eu lieu.

  • Toute idée peut avoir de la valeur pour son porteur selon qu’elle l’aide ou non à vivre sa vie plus librement, plus entièrement, plus … comme elle le voudrait.

Voilà pourquoi nous ne faisons pas de hiérarchie de valeur entre les croyances ou les idées. Toutes sont susceptibles d’aider une personne à un moment de sa vie, même si à un autre moment de sa vie cette même personne les remet complètement en question.

  • Les idées théoriques sont nécessairement soumises à controverse. L’expérience personnelle, beaucoup moins.

C’est du moins l’engagement de ce site. Nous ne remettons pas en question l’expérience et le ressenti personnel de chacun. Peut-être que les interprétations que chacun tire de ses expériences peuvent être mises en question, mais le fait qu’une personne aie eu cette expérience ne sera pas ici, dans un esprit de bienveillance et de confiance, questionné.

logo_aco_carre_avectitre_jaune_large

CONTRIBUTEURS DU SITE

Vous connaissez ce moment où l’on ne peut plus tenir, où le coeur déborde ?

 

J’ai eu des moments de ce genre. Je me souviens de l’anniversaire de mes 10 ans. Pour la première fois mes parents avaient organisé une grande fête où j’avais pu inviter tous mes camarades de classes. Une heure avant l’arrivée de mes amis j’étais trépignant. Mes amis allaient bientôt arriver ! Oui, mais aussi j’avais très envie de faire pipi. Je trouvais rapidement le lieu pour me soulager. En fait, trop rapidement. Mon père entra dans la pièce où je me trouvais et me dit calmement : “Bah, qu’est-ce que tu fais Adrien ?”. Je le regardai d’un air interrogateur, puis je me rendis compte que j’étais en train d’uriner dans la poubelle de la cuisine ! J’avais sans y penser relevé le couvercle de la poubelle comme on relève un abattant, et puis hop ! Un grand moment de fierté pour un enfant, vous vous en doutez.

 

Tout ça pour dire que oui, parfois le coeur déborde. Dans l’extase on fait les choses les plus folles. On s’oublie, comme pour mieux se laisser porter. S’abandonner complètement.

Quand le vent doux nous mène au pays du ridicule, on sourit en rougissant : dans quelques temps on en rira. Ma merveilleuse grand-mère le disait très bien. Après avoir demandé si les canards (d’excellents nageurs) étaient une espèce de poisson elle nous répondit : “au moins je vous fait rire” !

 

“Au moins je vous fait rire”. Il n’y a pas meilleur mantra pour s’autoriser à vivre cette aventure qui est la vie. La vivre pleinement, toutes voiles dehors. Coeur battant, ouvert à tous les vents, tel un phare qui tangue !

 

C’est courageux d’ouvrir son coeur. C’est courageux de le laisser ouvert ainsi puis d’avancer. Pour tout ressentir.

Je pense à moi, enfant, sur les montagnes russes. “Vais-je réussir à ouvrir les yeux et à lever les bras ?” C’est une question que je me suis posée très tôt quant à ma vie. Vais-je réussir à apprécier mon expérience sur Terre ? Vais-je réussir à être libre et heureux de mon vivant ?

 

La réponse est oui. Je peux la donner à cet enfant aujourd’hui. Je suis libre et heureux.

 

J’ai décidé d’ouvrir ce site pour partager à coeur ouvert les épisodes de mon chemin. Les astuces que j’ai glanées. Les bonnes phrases de personnes que j’ai rencontré. Les inspirations du moment. Des histoires drôles. Des rencontres… Bref, de quoi passer un beau moment.

 

Je n’aurais jamais réussi à lever les bras dans ma vie, sans toute l’aide que j’ai reçue. Ce site web est ma façon de donner à mon tour ce que j’ai reçu et continue à recevoir.

 

Qui suis-je ? Un enfant de 10 ans qui a pissé dans une poubelle et qui, finalement, a réussi à lever les bras.


Adrien Badedji

Vous ?

Template Design © VibeThemes. All rights reserved.
X
Skip to toolbar